Le gros-œuvre : l'un des fondamentaux du bâtiment

Répondre aux nouvelles exigences énergétiques

Le secteur du bâtiment recouvre plus de 30 métiers.

Le domaine de l’encadrement des études et services répond aux besoins des entreprises du bâtiment de former des collaborateurs performants sur l’encadrement de chantier TCE et TP, l’étude et l’économie, l’interface corps d’état et les dispositions réglementaires liées aux nouvelles exigences énergétiques notamment.

Le domaine gros-œuvre reste l’un des fondamentaux du bâtiment, il a connu des évolutions significatives, notamment dans l’acte de construire  et dans l’utilisation des matériaux éco-construction et de la performance énergétique des bâtiments (RT2012 /2020). 

Les métiers du domaine de l’étude-encadrement structure gros œuvre

  • Conducteur de travaux
  • Responsable travaux, coordinateur de travaux, chargé d’affaires, chargé d’opérations, chef de chantier, responsable de chantier, assistant de chantier, diagnostiqueur immobilier, économiste de la construction, technicien d’études de prix, métreur …
  • Chef d’équipe, maçon, maçon applicateur, boiseur, briqueteur coffreur, coffreur bancheur, maçon BBC..
  • Les métiers de la charpente sont également considérés dans le domaine gros œuvre

Zoom métiers

Le secteur du BTP et en particulier ceux  de l’économie de la construction et de l’encadrement de chantiers offre une variété d’emplois dans le secteur privé et public, à des niveaux de responsabilité pouvant être très important.

Les GRETA vous préparent à ces métiers !

Le conducteur de travaux

est le responsable technique, administratif et budgétaire d’un ou de plusieurs chantiers de bâtiment. Il réalise l’étude relative aux réponses aux appels d’offres. Il prépare le chantier, définit les moyens matériels et humains, choisit les méthodes d’exécution. Il encadre le personnel (chefs d’équipes, chefs de chantier) et assure le suivi budgétaire des travaux. Il est l’interlocuteur direct auprès de tous les partenaires. Son activité lui demande une forte implication et une mobilité géographique pouvant être importante.

Le technicien économiste

de la construction développe des compétences dans les activités de prescription, d’estimation d’ouvrages de bâtiment et de voieries ou réseaux, ainsi que du suivi économique des projets tant au niveau conception que de la réalisation. Il peut être salarié en bureau d’étude, en cabinet d’architecte ou d’économiste de la construction, ou  dans les services techniques des mairies. Il peut aussi mener une activité libérale.

Le diagnostiqueur immobilier

est un spécialiste des normes qui réglementent la construction : maisons, appartements. Il examine la conformité des lieux avec les obligations en matière de diagnostics techniques immobiliers et préconise des solutions adaptées. Afin de développer son portefeuille clientèle,  des démarches « marketing » et commerciales   seront indispensables à réaliser.